Rencontre avec Isabelle Beccia

Ce mois-ci, nous vous emmenons à la rencontre d’une passionnée d’art, Isabelle Beccia, médiatrice institutionnelle et commissaire de l’exposition Contes au Pays d’Arcadie, visible jusqu’au 13 juin au musée des Beaux-Arts de Bordeaux jusqu’à juin.

La Tribune Montesquieu (LTM) : Pouvez-vous présenter votre parcours ?

Isabelle Beccia (IB) : J’ai commencé par des études de langues étrangères appliquées, puis ensuite je me suis dirigée vers l’histoire de l’art jusqu’au doctorat. J’ai travaillé par la suite au musée des Beaux-Arts de Bordeaux en tant que responsable du service des publics. Aujourd’hui, je m’occupe de la médiation institutionnelle au musée, et cela fait 19 ans !


LTM : Qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler dans un musée ?


IB : En réalité, c’est le musée qui est venu à moi, plutôt que l’inverse. Je donnais des cours particuliers pour les révisions du brevet et du bac. De plus, j’étais historienne de l’art. Le musée m’a alors contacté afin de proposer des animations aux enfants et des visites pour les adultes. L’opportunité s’est présentée et je l’ai saisie.

LTM : Saviez-vous avant de commencer vos études en histoire de l’art que vous vouliez être médiatrice ?

IB : Je ne savais pas où mes études me mèneraient. Lors de mes premières visites, je me suis rendue compte que ce métier me plaisait véritablement. Mais j’avais tout de même des prédispositions puisque je donnais beaucoup de cours particuliers,  j’avais déjà le goût de la transmission et l’histoire de l’art me passionnait. Aujourd’hui, j’ai la chance d’allier passion et travail.

LTM : Selon vous, quelles qualités faut-il avoir pour être médiateur ou médiatrice culturelle ?

IB : Il faut savoir que c’est un métier qui exige des facilités d’adaptation et un goût du contact avec le public. Puis, il faut avoir de très bonnes connaissances en histoire de l’art. Lors d’une visite, le public peut être érudit ou ne pas être connaisseur. Il faut aussi être à l’écoute des gens, être à l’aise à l’oral et permettre au plus grand nombre de découvrir l’art.

LTM : Pouvez-vous nous parler de vos activités au sein du musée ?

IB : Je m’occupe principalement de la programmation adulte avec des visites commentées publiques, des animations, des ateliers de sculpture ou encore des cours de dessin. Je propose aussi des événements plus inédits comme des conférences, des siestes littéraires, des regards croisés, des visites slamées entre autres. Je suis également chargée de l’organisation de grands événements nationaux comme la Nuit européenne des musées et les Journées européennes du patrimoine et du matrimoine. Je viens d’être commissaire d’une exposition temporaire, à voir et à écouter, intitulée Contes au Pays d’Arcadie. Elle a été réalisée en partenariat avec les patients du Centre Hospitalier de Cadillac. Ces derniers ont écrit deux contes inspirés par les tableaux exposés dans l’exposition.

LTM : Vous développez aussi des partenariats hors les murs, pouvez-vous nous en dire plus ?

IB : J’ai à cœur de mettre en place des partenariats avec les différentes institutions de la ville comme les musées, le Conservatoire, l’Opéra, ou des institutions mais surtout d’aller à la rencontre des publics éloignés et empêchés. C’est important puisque les musées ont la mission d’aller vers tous les publics. J’ai par exemple mis en place des visites pour les femmes migrantes, des visites pour les aveugles et malvoyants ou des traumatisés crâniens. Mais je vais aussi à la rencontre des publics hors les murs, je me rends régulièrement dans le service addictologie du CHU de Bordeaux ou au centre pénitentiaire de Gradignan.

LTM : En conclusion, quel conseil donneriez-vous à un étudiant ou une étudiante s’intéressant au métier de médiateur culturel ?

IB : Pour être médiateur culturel, il faut être passionné. Il faut si possible effectuer de longues études. C’est un métier-passion qui sous-entend qu’il faut aimer transmettre. Mon meilleur conseil est donc d’aimer l’art et le partage !

Propos recueillis par Caroline URSENBACH

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s