Essence : une flambée des prix mettant le feu aux poudres chez les automobilistes

ⒸFranceTV

Alors que le pays garde encore en mémoire le mouvement des Gilets Jaunes, les ronds-points occupés durant les week-ends et les tracas que cela a pu causer pour de nombreuses Françaises et de nombreux Français, peu de gens se rappellent que c’est le coût du carburant qui les a conduit à enfiler leurs gilets fluorescents.

Visiblement, l’année 2022 a démarré en force ; deux semaines après que les Français aient rangé leurs confettis ainsi que toutes les autres festivités de la Saint-Sylvestre, la colère s’est fait ressentir dans les ménages. Même si la hausse semble devenir monnaie courante depuis quelques années, le problème est toujours épineux lorsque l’on s’attaque aux voitures des Français. Le prix du carburant au litre a dépassé 2,10 € dans certaines stations. Alors derrière ces prix qui peuvent paraître bruts de sens sans contexte, quelles sont les causes d’une telle flambée ? Quel coût cela représente pour les ménages ? Quelles sont les solutions possibles pouvant atténuer la charge financière des Français ?

Une conséquence logique de la loi de l’offre et la demande

Tous ceux ayant une vague connaissance de l’économie sauront que lorsque le prix d’un bien augmente, c’est en raison de la grande quantité de personnes souhaitant obtenir ledit bien. La conséquence est la même dans la situation inverse, moins les gens cherchent à se procurer une chose, moins le prix sera élevé pour tenter de les attirer. De plus, parallèlement à la demande plus élevée que la production en Libye et au Nigéria, l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les sanctions de la France à son égard ont des répercussions sur le prix à la pompe et donc sur les ménages français. Alors que la Covid et les confinements s’éloignent de jour en jour, le seul avantage des restrictions sanitaires était le bas coût du carburant, mais désormais le prix augmente à mesure que le retour à la vie normale se rapproche. L’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) a même décidé d’augmenter sa production pour répondre à la demande grandissante ; cela signifie par conséquent que les prix ne sont pas prêts de baisser.

La prime inflation, éviter coûte que coûte le retour des Gilets Jaunes

Afin d’aider les ménages en difficulté, le gouvernement a décidé en fin d’année dernière de prévoir une prime en raison de l’inflation et de l’augmentation du coût de la vie. Si cette mesure a été prise avant la flambée du mois de janvier, force est de constater que beaucoup n’ont pas pu en bénéficier. L’impact sur l’économie des personnes l’ayant touchée est faible et donc la portée de cette solution laisse à désirer quand on sait que certains doivent débourser plusieurs centaines d’euros par mois rien que pour se rendre sur leur lieu de travail. Maintenant que la campagne électorale est bien entamée, nous allons devoir attendre les propositions des candidates et candidats à ce problème épineux et qui semble insoluble avant que les citoyens ne soient totalement étranglés par la pression financière du coût de l’essence. On le voit d’ores et déjà avec la proposition du Premier ministre Jean Castex qui promet très rapidement une baisse des prix de plusieurs centimes. 

Malheureusement, tant que la guerre en Ukraine aura lieu, les prix continueront leur flambée et on ne peut pas décemment demander une neutralité de notre pays dans le conflit uniquement pour que l’essence soit moins chère. En clair, l’articulation de la hausse en prix en général, le rôle de la France dans le conflit russo-ukrainien et les relations avec la Russie vont être les pièces maîtresses de la campagne électorale et vont occulter d’autres sujets tout aussi importants.

Par Mathis HUGUET

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s