International house, bulle sociale

ⒸInternational House UC Berkeley

Surplombant le campus de Berkeley, du haut de Bancroft way, se dresse une maison, immense, en pierre jaune et aux géométries orientales : l’International House. Fondée en 1930 par le célèbre businessman John D. Rockefeller Jr., le bâtiment comporte cette année environ 600 résidents, débarqués de 32 pays différents.

Les résidents sont répartis sur huit étages, dans des chambres doubles ou simples. Ils partagent les douches et sanitaires. Le mobilier est sobre mais chacun donne un peu de soi à ses quatre murs à mesure que les photos s’accumulent au-dessus des lits, des bureaux, des commodes. 

L’international house permet surtout grâce à un design pensé pour la communauté de se retrouver dans des pièces communes et chaleureuses : le salon équipé de fauteuils et d’une cheminée, la salle de jeu, la salle de cinéma et la bibliothèque ouverte jours et nuits.

Un lieu multiculturel

À l’entrée, les mots « Puisse la paix régner dans le monde » sont écrits en huit langues. Le couloir exhibe toutes sortes de mappemondes. Le dîner propose des variétés culinaires indiennes, mexicaines, japonaises, françaises, danoises, etc … Les armoires vitrées de la bibliothèque exposent des cassettes et des journaux de tous les continents. Et à chaque étage, une myriade de langages inconnus sautent aux oreilles, dès l’ouverture de la porte de l’ascenseur. Dans cette cacophonie joyeuse et incompréhensible chacun est fier de ses origines et en apprend un peu plus sur « l’autre ». 

Chaque semaine les membres d’un pays peuvent organiser une « coffee hour » inspirée de leur culture. L’International house leur fournit un budget de 400$ pour organiser la soirée. Ensuite les tâches se répartissent entre plusieurs équipes : communication, décoration, nourriture, playlist … Dans un esprit très compétiteur, chaque pays essaye de marquer les esprits et d’organiser la meilleure coffee hour. 

Des résidents marqués à vie

Si les résidents de l’International house devaient résumer leur séjour en un mot, la plupart pensent à « community » (parmi d’autres comme « friendship », « lively », « exciting » and « food »). En effet, certains ne seront de passage que pour un semestre tandis que d’autres restent plusieurs années. Mais quoiqu’il en soit, tous sont marqués à vie et forment des amitiés indestructibles. Et parfois « plus si affinité » puisque de nombreux couples formés aux détours des couloirs sont aujourd’hui mariés. 

De mon expérience personnelle, depuis deux mois passés à la International House, jamais je n’avais rencontré autant de gens différents et formidables à leur manière. Plus qu’une expérience, ce lieu est une véritable bulle sociale. Entre la sortie des escaliers et l’entrée dans ma chambre quelques mètres plus loin, une heure peut s’écouler car à chaque pas un ami ou une rencontre réclame quelques minutes, quelques mots et quelques rires.

Par Jeanne BLOCH-ROUDAUT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s