Le monde de la culture se révolte

© Le Parisien/Fred Dugit – Le 5 mars 2021, une cinquantaine de personnes occupent le théâtre de l’Odéon.  

Plusieurs théâtres sont occupés pour demander la réouverture des lieux culturels fermés depuis la fin du mois d’octobre pour cause de pandémie de Covid-19. 

Depuis quelques jours, le monde de la culture se mobilise pour réclamer la réouverture des lieux culturels. Le mouvement d’occupation a commencé le jeudi 4 mars par l’occupation du Théâtre de l’Odéon à Paris et a été suivi par de nombreux théâtres. En écho à l’occupation de l’Odéon, les élèves de l’École supérieure de théâtre de Bordeaux-Aquitaine ont lancé un appel à manifester mercredi 10 mars, place de la Comédie, devant le Grand Théâtre de Bordeaux. Un rassemblement réunissant  plus d’une centaine de personnes ayant répondu à l’appel.

Une détresse du secteur de la culture 

De plus en plus de scènes sont investies par des intermittents et apprentis comédiens. Ils veulent faire entendre la détresse de leur secteur, éreinté par l’absence totale de perspective.  » Demain, c’est l’inconnu total « , nous confie Luna, étudiante en dernière année dans une école de théâtre à Paris.

Les professionnels de la culture réclament des mesures d’accompagnement de la réouverture des salles, en particulier la prolongation de l’année blanche pour les droits des intermittents et la réunion du Conseil national des professions du spectacle, sous l’égide du premier ministre, Jean Castex. Ce conseil, mis en place en 1992 par Jack Lang pour instituer un dialogue entre les professions du spectacle et le ministère, est prévu pour le 22 mars. Il sera présidé par Roselyne Bachelot, mais la présence de Jean Castex n’est pas encore actée.

« Bachelot si t’ouvres pas, on vient jouer chez toi »

Sur les façades des théâtres, on peut voir des banderoles sur lesquelles on lit : “Bachelot si t’ouvres pas, on vient jouer chez toi”, “culture sacrifiée” ou encore “gouvernement disqualifié “.

La ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a jugé, mercredi 10 mars,  “inutile” et “dangereuse” l’occupation des théâtres pour réclamer la réouverture des lieux culturels. “Ce n’est pas le bon moyen, c’est inutile. Ces manœuvres sont dangereuses et menacent des lieux patrimoniaux fragiles”, a déclaré la ministre à l’Assemblée nationale à l’occasion des questions d’actualité au gouvernement.

Le gouvernement, qui a fermé fin octobre les théâtres, musées et autres lieux culturels pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, n’a donné aucune date de réouverture, attendant le résultat de plusieurs “concerts tests” ainsi qu’une expertise sur la situation des intermittents.

Par Emma LIPINSKI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s