Roland-Garros : un pied dans les flammes, un autre dans la glace

©AssetsSport-FranceTVInfo

La 119ème édition des Internationaux de France de Tennis qui se déroulait du 27 septembre au 11 octobre 2020, a eu pour le moins une saveur très particulière. Le tournoi, qui reste comme l’un des quatre tournois les plus prestigieux de la planète tennis s’est déroulé à Paris dans des circonstances inhabituelles et révèle la difficulté d’organiser un évènement de telle ampleur en période de crise sanitaire. 

Le soleil n’a pas brillé de la même manière cette année sur la terre battue « ocre » de Roland-Garros. Le tournoi qui se caractérise chaque année par son caractère « chaud », se déroulant entre les mois de mai et juin et notamment grâce à la ferveur de son public, a dû s’adapter aux conséquences de la crise sanitaire : report du tournoi, places limitées, allées vides, ambiance froide, météo automnale…

Les images rarissimes de joueurs et joueuses se réchauffant sous leurs serviettes ou jouant en survêtement viennent s’ajouter à un flot d’images que nous n’avons pas l’habitude de voir Porte d’Auteuil. 

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé 

La billetterie ramenée à 3% de sa capacité habituelle avec une jauge limitée à 1000 personnes seulement sur le court Philippe Chatrier, illustre le vide laissé par l’absence du public. 

Un manque pour les acteurs du tournoi comme Benoît Paire qui décrit « un manque de saveur » de ne pouvoir jouer devant ses proches et les spectateurs français d’habitude nombreux dans les allées fleuries et ensoleillées du site. 

L’organisation pour sa part relève «  une absence de l’ordre de 80 à 100 millions d’euros » selon Jean-François Vilotte, directeur général de la Fédération Française de Tennis (FFT). Le tournoi qui est source de 80% du budget annuel de la FFT accuse donc un gros manque à gagner, habituellement reversé dans les clubs et les structures associatives essentiels à la bonne santé du Tennis Français.

Le show bien au rendez-vous 

Mais malgré tout, l’essentiel n’a-t-il pas été assuré pour Guy Forget, directeur du tournoi qui promettait de tout faire « pour que Roland-Garros arrive à son terme » ?

Celui-ci peut sortir satisfait de cette quinzaine car le spectacle quant à lui était au rendez-vous. Autant dans le tableau masculin que celui féminin, la terre « ocre » légendaire du tournoi nous confère toujours son lot de surprises. 

La première étant la consécration de la jeune Iga Swiatek, qui à l’âge de 19 ans seulement est devenue la première polonaise à s’imposer en Grand Chelem (hommes et femmes confondus).

Coté masculin, l’un des faits marquants est sans aucun doute le rayon de soleil tricolore nommé Hugo Gaston qui a créé la sensation en s’imposant face à Stan Wawrinka, et s’est révélé au cours de ce Roland-Garros comme un grand espoir du tennis français. 

Le Toulousain de 20 ans a frôlé l’exploit en s’inclinant en cinq manches en 1/8ème de finale dans un combat héroïque face à Dominic Thiem, l’un des favoris, qui a dû user de toute son expérience pour sortir du piège tendu par le français. 

Bien que le déroulement du tournoi ait été inédit, certaines habitudes restent inchangées : à la fin, c’est toujours Nadal qui gagne. Le majorquin indétrônable s’est adjugé la victoire ultime, en écrasant en finale Novak Djokovic avec un score de 6/0 6/2 7/5. 

C’est le 13ème Roland-Garros remporté pour Rafael Nadal (record absolu pour les victoires dans un seul tournoi) et son 20ème titre du Grand Chelem. Il égalise le record historique de Roger Federer et vient alimenter pour les prochains mois, une rivalité qui reste comme l’une des plus belles de l’histoire du sport.

Par T. MOURABY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s